Les boites noires, bientôt obligatoires dans nos véhicules ?

Rendre les routes plus sûres et faire reculer le nombre de décès chaque année, tels sont les objectifs que se sont fixés plusieurs pays de l’Union Européenne.

 

Pour moderniser la sécurité routière, le Parlement européen a ainsi décidé de s’atteler directement aux équipements des véhicules (y compris utilitaires légers).

Outre l’adaptation intelligente de la vitesse, pré-équipement pour l’éthylomètre antidémarrage, l’avertisseur de somnolence, le signal de freinage d’urgence ou encore la détection en marche arrière, une des autres évolutions imposées sera l’installation d’un enregistreur des données. Ce dernier sera capable de mémoriser les événements critiques survenus avant un accident, comme une ‘boîte noire’.

L’Europe souhaite utiliser ces données récoltées - vitesses, freinage, localisation GPS - sur les accidents en vue de réaliser des analyses  approfondies pour mieux agir sur les causes des accidents et ainsi les réduire.

A partir de quand ces technologies seront-elles obligatoires ?

Dès mai 2022 pour les nouveaux modèles et à compter du mois de mai 2024 pour les modèles existants.