QUELQUES
MOMENTS CLÉS

  • 1933

    Suite à la parution d'un Arrêté Royal introduisant en Belgique le contrôle technique obligatoire des autobus et autocars, le Bureau Technique A. J. Halleux – Lemaire compte parmi les premières entreprises officiellement agréées par le gouvernement pour assurer la mission de service public que constitue le contrôle technique. Ainsi Monsieur A. J. Halleux, fondateur du Bureau, contribue de façon marquante à la naissance de l’inspection automobile en Belgique. A cette époque, seuls les autobus et autocars sont concernés.

  • 1938

    Création d’Autosécurité. Depuis, l’introduction progressive du contrôle technique des différentes catégories de véhicules a fait évoluer l’entreprise de manière constante.

  • 1965

    Organisation des premiers examens de réintégration au droit de conduire.

  • 1968

    Suite à l’introduction du contrôle périodique obligatoire pour les voitures particulières à partir de 4 ans, le nombre de véhicules à contrôler s’accroît de manière considérable. La construction de nouvelles stations permet de rencontrer cette situation inédite.

  • 1972

    Monsieur A.M Halleux, fils du fondateur, dirige la société. Investissement au niveau international afin de promouvoir des actions visant au rapprochement des politiques liées au contrôle technique et à la protection de l’environnement dans le cadre de la mobilité.

    Monsieur Halleux contribue de façon active à la création du CITA, le Comité International de l’Inspection Automobile, dont il demeurera le secrétaire général jusqu’à sa retraite.

  • 1977

    Les examens théoriques et pratiques deviennent obligatoires pour chaque candidat conducteur. Autosécurité reçoit la mission d’organiser ces examens.

  • 1987

    A force de volonté et d’implication, Monsieur A. M. Halleux obtient, pour le CITA le Statut Consultatif, catégorie II, auprès des Nations Unies et de ECE.

    En Belgique, avec Autosécurité, il poursuit ses objectifs :

    • accroître en permanence la qualité des services prestés,
    • défendre le modèle de la tierce partie afin d’éviter les conflits d’intérêts entre l’examen d’un véhicule et le bénéfice potentiel lié à l’exécution des réparations, mais aussi pour que les écoles de conduites puissent décider elles-mêmes du degré de préparation d’un candidat.
  • 1999

    Certification ISO 9002 pour les activités d'inspection automobile. Depuis février 2006, celle-ci a été étendue aux activités du secteur permis de conduire. Cette certification a été confirmée une fois encore en 2016 par le passage à la norme ISO 9001-2015.

  • 2000

    Formation d’un Comité de Direction suite au décès de Monsieur A.M Halleux. Son épouse, Arlette Lehyme, conserve la présidence du Conseil d’Administration.

  • 2002

    Lancement d’un large partenariat avec le Liban. Autosécurité apporte son savoir-faire permettant la mise en œuvre d’un programme complet de contrôle technique. 4 stations d’inspection y sont construites, dont celle de Haddath, à Beyrouth, qui devient la plus grande au monde, avec ses 22 lignes d’inspection.

  • 2005

    Création du service Call Center Autosécurité. Afin de limiter le temps d’attente de sa clientèle, Autosécurité propose un tout nouveau service de rendez-vous, disponible par internet ou par téléphone. Autosécurité est la première société belge à offrir ce service. Depuis, de plus en plus en de contrôles sont devenus disponibles sur rendez-vous. Les particuliers et professionnels peuvent également gérer leurs rendez-vous en ligne, via un portail VIP.

  • 2006

    Rachat de la totalité des parts de CTA (Contrôle Technique Automobile). Avec 30 sites d’exploitations (20 stations d’inspection, 9 centres d’examens et son siège central), Autosécurité étend désormais sa zone de compétence à la province de Namur et aux deux provinces de Brabant.

  • 2012

    Acquisition de la totalité du capital du BIA, autre opérateur historique actif dans la province de Hainaut. Le Groupe Autosécurité devient le premier opérateur belge tant pour le contrôle technique que pour le permis de conduire, avec plus de 27 % de parts de marché au niveau national (plus de 80 % de parts de marché au niveau wallon et 7 % de parts de marché en Flandre).

  • 2014

    Mise en place de nouveaux logiciels à la pointe. Autosécurité modernise ses pratiques et conçoit sa propre application informatique ‘EVI’.

    Transparence et traçabilité en sont les mots d’ordre : celle-ci permet de coordonner les différentes étapes du contrôle technique et d’objectiver, au besoin, les résultats auprès des clients. Une application similaire, ‘TED’ est développée pour l’activité du permis de conduire.

  • 2017

    Mise en place de nouveaux services afin d’améliorer toujours plus la satisfaction de ses clients et les tenir informés de ses actualités : envoi de convocations par email pour les entreprises disposant de leur propre flotte de véhicules, présence sur les réseaux sociaux avec les pages officielles Facebook et LinkedIn ‘Autosécurité’, nouveau numéro de téléphone spécialement dédié à notre clientèle néerlandophone…

    Acquisition de CTA par le groupe AV/BTC.