Certificat rouge

Validité réduite à 15 jours

Un certificat de contrôle technique rouge, à validité limitée à 15 jours, est délivré lorsque votre véhicule présente une ou plusieurs défaillances qui pourraient mettre en péril la sécurité de ses occupants ou des autres usagers de la route. Il se peut également que ses émissions polluantes excèdent les seuils définis par les législations correspondantes.

Un tel certificat est assorti de mentions regroupées en rubriques :

Majeur – Défaillances donnant lieu à représentation

L’état d’un ou de plusieurs éléments ou les manquements au règlement technique sont de nature telle que le véhicule peut provisoirement rester en circulation. Néanmoins, le véhicule doit immédiatement être réparé ou modifié conformément à la réglementation, puis être représenté dans un délai de 15 jours. Le client porte l’entière responsabilité du non-respect des indications mentionnées sur le certificat de contrôle technique.

Il peut, en outre, présenter une ou plusieurs autres mentions regroupées en rubriques :

Mineur – Défaillances donnant lieu à représentation

Des manquements administratifs ou une non-conformité ont été constatés. Il doit y être remédié dans les 3 mois et le véhicule est soumis à une revisite.

Mineur - Défaillances à réparer sans représentation

L’attention est attirée sur une ou plusieurs défaillances relatives au règlement technique. Il s’agit de défaillances auxquelles vous pouvez remédier sans connaissance ou appareillage particuliers. Elles doivent être remises en ordre dès que possible, mais ne nécessitent pas de visite complémentaire.

Mineur – Défaillances à surveiller

L’attention est attirée sur un ou plusieurs éléments qui ne sont pas dangereux au moment du contrôle, mais que le client doit surveiller.

Validité nulle : Interdit à la circulation

Un certificat de contrôle technique rouge, dit 'Interdit à la circulation', est délivré lorsque votre véhicule présente une ou plusieurs défaillances graves qui mettent en péril la sécurité immédiate de ses occupants ou des autres usagers de la route.

Un tel certificat est assorti de mentions regroupées en rubriques :

Critique – Défaillances donnant lieu à représentation

L’état d’un ou de plusieurs éléments ou les manquements au règlement technique sont de nature telle que le véhicule n’est plus autorisé à circuler sur la voie publique. Un tel véhicule ne peut emprunter la voie publique qu’à vide, pour se rendre par le chemin le plus direct de la station d’inspection à son domicile ou chez le réparateur, et inversement.

Il peut, en outre, présenter une ou plusieurs autres mentions regroupées en rubriques :

Majeur – Défaillances donnant lieu à représentation

L’état d’un ou de plusieurs éléments ou les manquements au règlement technique sont de nature telle que le véhicule peut provisoirement rester en circulation. Néanmoins, le véhicule doit être immédiatement réparé ou modifié conformément à la réglementation, puis être représenté dans un délai de 15 jours. Le client porte l’entière responsabilité du non-respect des indications mentionnées sur le certificat de contrôle technique.

Mineur – Défaillances donnant lieu à représentation

Des manquements administratifs ou une non-conformité ont été constatés. Il doit y être remédié dans les 3 mois et le véhicule est soumis à une revisite.

Mineur – Défaillances à réparer sans représentation

L’attention est attirée sur une ou plusieurs défaillances relatives au règlement technique. Il s’agit de défaillances auxquelles vous pouvez remédier sans connaissance ou appareillage particuliers. Elles doivent être remises en ordre dès que possible, mais ne nécessitent pas de visite complémentaire.

Mineur – Défaillances à surveiller

L’attention est attirée sur un ou plusieurs éléments qui ne sont pas dangereux au moment du contrôle, mais que le client doit surveiller.